La fabrication 

    

 

Accueil / Home Lampes a huile Autres objets Commander Fabrication Animations Utilisation Vos questions Liens

Passionné par les lampes à huile romaines, j'ai souhaité comprendre les techniques antiques de fabrication et d'utilisation ou du moins m'en approcher le plus possible, ces techniques n'ayant pas été décrites par des textes j'ai fait (au départ sans le savoir) de " l'archéologie expérimentale" pour retrouver les gestes nécessaires.

Il faut en premier lieu recréer un original, aussi proche que possible de la pièce antique, pour pouvoir en obtenir des moules de fabrication, cette étape majeure dans le processus est celle qui demande le plus de travail, ainsi qu'un certain talent artistique.

La fabrication suit les stades classiques que sont l'estampage de l'argile et le séchage dans des moules, qui peuvent être de type "ouverts" ou "fermés".

Une fois partiellement secs, les éléments sont assemblés et joints, exactement comme à l'époque romaine,  ils sont patinés, les trous de remplissage et de mèche sont percés et la lampe est mise à sécher.

Vient alors le moment de la cuisson à 1000° en four électrique, une cuisson qui dure plusieurs heures et va donner à la lampe sa solidité et sa texture finale.

La cuisson en four à bois (idéalement archéologique) ne pose pas de soucis mais elle induirait malheureusement un prix de revient plus élevé...

Chaque objet qui suit ce cycle de fabrication artisanale sera unique, sa finition, sa patine et sa couleur seront différentes à l'issue de la cuisson, ainsi deux lampes à huile, issues de la même argile, du même moule et de la même cuisson, peuvent prendre des teintes allant du rouge vif  au jaune pâle...

Aucune assurance de la couleur ou de la patine finale n'est possible, c'est ce qui rend chacun de ces objets si original ...

Précédente / Previous ] Remonter / Back ] Suivante / Next ]